Accueil > Culture > Atelier Emile et Feuille
Don contre don

Atelier Emile et Feuille

Terminée
4 484€ sur 3 500€
 

128%

93 soutiens

Objectif largement dépassé, deux-mille merci ! :)

Bien-sûr vous pouvez continuer à suivre l'évolution du Grand Projet en 2016 sur
Facebook : www.facebook.com/EmileFeuilleditions
et : www.emileetfeuille.com


DETAILS sur le Grand Projet d'Emile et Feuille :

 

C'est la création d'une nouvelle marque

pour donner un nouveau souffle à la maison d'édition et qu'elle perdure !

    

J'ai créé les Editions Millefeuille en octobre 2005 en compagnie de mon mari, avec la volonté de faire aimer le patrimoine culturel aux enfants. Nos livres d'aventures parlent de l'Histoire du livre, du Moyen Âge, des vieux gréements, des oiseaux des marais, des légendes universelles... sans que les jeunes lecteurs s'en aperçoivent !


Le patrimoine, ça se partage !

Des pages documentaires à la fin des albums révèlent des clés de lecture et rendent compte du patrimoine aux plus grands. Je compte donc beaucoup sur les parents, les grands-parents, les médiateurs du livre, pour transmettre ce patrimoine :)

10 ans de beaux projets, de belles expérimentations, de formidables rencontres...

A présent, un Grand Projet se profile à l'horizon 2016, parce que l'expérience m'amène à améliorer la clarté de la ligne éditoriale et à communiquer autrement pour mieux répondre aux attentes des lecteurs... et les surprendre encore.

Au bout de 10 ans il est impératif de se renouveler !
 
Emile et Feuille, les nouvelles mascottes de la maison, prennent donc le relais, au moins pour les 10 ans à venir !
Ils sont craquants, tous les deux, non ? ;)

Ce sont les héros de nouvelles collections plus lumineuses, plus fraiches, plus modernes, plus accessibles aussi aux très jeunes lecteurs dès 2-4 ans !






C'est donc aux plus jeunes que nous nous nous adresserons en premier, avec Emile & Feuille au Grand Aquarium.
Cette collection s'articulera autour de différents T'aimes (thèmes ;) comme la mer, la nature, le Moyen Âge, l'Histoire...

Après l'aquarium et ses bestioles réelles et imaginaires, ce sera le tour de la forêt, tout aussi magique et mystérieuse. Cette manière-là de parler du patrimoine, ça nous parle... A vous aussi ?





 
Le Prix Chronos et le Prix des Incos ont eux aussi remarqué quelques-uns de nos titres, notamment :
- Une bouteille à la mer
- Il s'appelait comme moi
deux très beaux romans poignants qui ont ému les jurés et permis à ces titres d'être lus par des milliers d'enfants et de très nombreux professionnels du livre grâce à leur sélection.


Je publie 6 à 8 livres seulement par an.

Vous imaginez bien que la sélection est rude parmi les nombreux projets que je reçois ou imagine...
Donc j'aime autant tous les livres que j'ai édités, et je suis fière de chacune de ces collaborations éditoriales.

Mais dans l'édition, NON tout ne "marche" pas, et il faut des livres plus "faciles" pour se permettre de financer et d'éditer des livres qui le sont moins, une autre littérature, peut-être moins immédiatement accessible, mais qui a tellement lieu d'être... et des auteurs et illustrateurs qu'il faut découvrir !
C'est pour cela que je fais ce métier...



 
Les Editions Millefeuille, comme Emile & Feuille, c'est une relation de proximité que les plus grosses maisons d'édition ne peuvent généralement pas se permettre... ;)
 
Même si le travail de l'éditeur se fait pour beaucoup dans un bureau ou en rendez-vous, j'ai pour ma part à cœur de rester un éditeur accessible, un acteur du territoire : intervenir dans les écoles, les bibliothèques, exposer sur les salons, ce sont autant d'occasions pour moi de rester en phase avec mon public, mes lecteurs et c'est primordial !




 
10 ans... j'ai parfois du mal à m'en convaincre. Le temps passe si vite...

Il y a tant à faire dans une petite maison d'édition ! 

Aujourd'hui, j'ai besoin de savoir que ces beaux projets vous plaisent, de penser que j'ai raison de donner tant d'énergie et d'enthousiasme dans mes projets, car on ne fait jamais un livre pour soi, mais pour le partager.

N'oubliez pas le principe du financement participatif : le tout ou rien.
Si vous ne le connaissez pas : il faut absolument que la somme de départ (3500 €) soit atteinte pour que les fonds me parviennent et que le projet aboutisse !

Chaque seuil ensuite permet un développement supplémentaire du projet et une plus grande possibilité de faire connaître les aventures d'Emile et feuille.

J'ai longuement réfléchi les contreparties pour qu'elles vous donnent différentes occasions de nous aider, tout en vivant des expériences uniques, en complétant les collections de livres que vous connaissez déjà, alors maintenant...

Vous y croyez, vous aussi, au Grand Projet d'Emile & Feuille ?

Alors... Dites-le nous et partagez !

En savoir plus sur Emile et Feuille et le Grand Projet :

www.emileetfeuille.com

Site créé et adapté spécialement pour vous, avec plein d'illustrations inédites :)

 





 

Enfant, je n'ai jamais dit que je serai éditrice une fois "grande" (d'ailleurs, je ne suis jamais devenue grande... ;)
Je voulais être... maîtresse ! Et puis ça m'est passé, parce que les programmes laissent trop peu de place aux digressions culturelles. Et ça ne me convenait pas.

Le lycée a été douloureux : comment faire comprendre à votre prof de français que vous voulez aller en section Eco et pas en filière littéraire, quand vous êtes une littéraire dans l'âme ?? J'ai tapé du poing sur la table. "C'est votre avenir qui se joue, là, ou le mien ?" (ce foutu caractère, ladite prof de Français s'en souviendra je crois...) 

La fac ? Un jeu de puzzle inconscient mais efficace. J'entre en Lettres sans grande conviction, sachant que la fac d'Eco ne m'est pas accessible. Les Lettres me déçoivent. Je repars en AES (Administration Economique et Sociale) où les cours sont trèèès intéressants, mais où je n'ai encore pas le niveau requis en Maths. Je me fais une raison : la fac, c'est fait pour avoir un diplôme, donc il faut aller vers la facilité. Retour en Lettres. Comme je m'y ennuie régulièrement, j'en profite pour avoir des enfants ;D

La Maîtrise m'a laissé un souvenir en revanche bien agréable : j'ai découvert l'Histoire du Livre, l'enluminure, et orienté en ce sens mon mémoire de fin d'année. La pratique de l'enluminure ne m'a ensuite plus quittée. 

 

Je passe quelques années au Lycée des Métiers d'Art Du Guesclin à Auray, comme assistante d'éducation (surveillante d'externat, de mon temps), puis adjointe au Chef des Travaux. C'est là que je découvre les logiciels de PAO et la créativité qu'ils permettent, avec les enseignants et les élèves de Communication graphique. C'est la révélation !

Dans le cadre associatif, j'organise des événements littéraires et artistiques (on ne se refait pas !) autour d'un concours d'écriture de poésie et de nouvelles. Je m'exerce à l'usage des logiciels de mise en page.  J'expérimente les expositions et rencontres d'auteur en milieu carcéral, lors du Printemps des poètes. Ce sont des moments très forts qu'on n'oublie pas...
 

 

Entre temps, 4 années de remplacements au lycée, en Lettres, m'ont donné envie de... tourner la page, vers des activités plus culturelles, mais toujours en direction de la jeunesse.

Après avoir tenté l'expérience de conseillère (comprendre vendeuse de revues) OFUP dans les lycées, je me tourne vers le métier de professeure-documentaliste : là, au moins, pas d'examen à préparer avec les élèves, que du culturel ! Je reçois le dossier d'inscription au CNED...
 

 

Et paf ! Changement de programme (la vie est souvent comme ça) : une section Métiers du Livre et de l'Edition s'ouvre près de chez moi à ce moment-là, alors je saute le pas et, sans me poser de questions, je m'inscris au Master.

Les cours avec les professionnels pendant cette formation vont avoir un impact important sur la future éditrice. Un certain Samuel Sadaune, notamment, (un des auteurs Millefeuille actuel !) me fera découvrir ce qu'on appelle "un concept d'ouvrage", celui-là même qui constitue le cœur du métier de l'éditeur. C'est le début d'une longue histoire ! :)

Une expérience en édition et une autre en librairie, toutes deux se complétant, me confortent dans le projet de créer une maison d'édition dédiée au patrimoine et à destination des enfants...


 

Jamais je n'aurais créé seule Millefeuille. Mon cher et tendre (Alain, pour les intimes) a construit avec moi ce projet et m'a apporté son expérience de la gestion. De mon côté, j'ai pu ainsi me consacrer pleinement à la création et à la commercialisation des premiers livres.

Notre complémentarité a donné une rapide assise à la maison d'édition. C'est une expérience extraordinaire de développer ainsi un projet à 2, dans l'échange, la concertation, l'apprentissage réciproque d'un volet qu'on ne connaît pas aussi bien que l'autre.

Nous avons participé à nos premiers salons ensemble, nous avons connu le stress des premiers BAT ensemble, nous avons assisté aux premiers calages de nos livres la nuit à l'imprimerie ensemble...
Il faut avoir vécu pareille symbiose pour comprendre la force que cela donne à un projet.

Notre entourage a sans doute pensé que c'était une belle aventure - l'édition, tout le monde en rêve, sans savoir ce que c'est vraiment. Le véritable enjeu, pour nous, c'était la création de mon poste et une expérience familiale exceptionnelle, des années sans salaire pour donner à l'entreprise toutes ses chances, et des soirées de travail en commun avec une émulation incroyable.
 

Vous comprenez pourquoi les fondations de Millefeuille sont solides ? ;)


 

La première illustratrice que j'ai rencontrée, au tout début de la création officielle de la maison, c'est Christine Corniolo-Baillot. Nous voulions transmettre le goût de l'Histoire et de l'architecture aux enfants. Notre collaboration a tout de suite été extra-ordinaire : l'une était l'éditrice de l'autre, car Christine a voulu que je tienne la plume. D'habitude, les auteurs créent leur maison d'édition faute de trouver un éditeur. Pour moi, l'écriture, c'était une première. Et j'ai adhéré :) Ce que je préfère, depuis, c'est l'écriture sur commande, avec un cadre, un défi à relever.

J'ai retrouvé une petite photo de ces jeunes années dans mes cartons (2008) :

 


Pendant les 11-12 années qui vont suivre, le concept du patrimoine qui a fait naître Millefeuille va se décliner en diverses collections. Je vais avoir l'occasion de puiser dans mes bagages les connaissances acquises jadis en droit, économie, gestion, comptabilité... ô combien primordiales dans l'édition.


Mes 3 garçons vont avoir une place importante dans ces premières années Millefeuille, puisqu'ils vont très souvent nous accompagner sur les salons. C'est une des composantes des petites structures, familiales à la base. Cela fait de jolis souvenirs :
(2008)


(2010)


J'ai participé au salon de salon de Thorigné-Fouillard (35), le 4 octobre dernier, avec mon deuxième fils. Il était si à son aise pour parler des livres, rendre la monnaie, distribuer les marque-pages et raconter les histoires aux petits que les lecteurs eux-mêmes m'ont dit, et plusieurs fois : "C'est un très bon commercial !" Si vous saviez comme on était fierstous les deux ! ;)
 

 

En 2012, des soucis de santé m'ont obligée à m'arrêter 3 mois. J'entends encore l'un des auteurs me dire "Eh bien au moins, ils vont t'endormir, tu vas être obligée de te reposer !" C'était vrai.
Cet épisode à l'hôpital a changé radicalement mon regard sur le travail et la famille. Je n'oublierai jamais ce séjour au milieu des blouses blanches.
J'ai laissé des lots de livres au service en partant, pour les enfants qui restent là plus longtemps que moi...

Courant 2013, je reprends la gérance de la maison et je déménage les bureaux d'Auray (où j'habite) à Lanester, parce que, vous comprenez, il ne faut pas attendre que les aléas de l'entreprise usent la vie familiale... et puis je sentais que la suite m'appartenait. J'étais prête.
Petit à petit, les concepts de livres se sont affinés, teintés de diverses expériences commerciales et marketing. Dans mon esprit, même si Emile & Feuille n'ont pas encore de nom ni de forme, les mascottes et héros des futurs projets éditoriaux sont nés ! Il ne leur a d'ailleurs fallu que quelques semaines pour se concrétiser, début 2015, avec le talent de Virginie Grosos, deuxième plus ancienne et talentueuse illustratrice de la maison.
 

 

Il a fallu 10 ans pour que je devienne éditrice, vraiment.

 

Dans aucun autre métier je ne m'épanouirais autant actuellement.

 

 

 

Le plus dur (ou presque) est fait.

Il me reste maintenant à vous convaincre

de m'aider à faire aboutir le Grand Projet d'Emile & Feuille...

pour que l'aventure continue :)

 

 

 

Aujourd'hui, les fondations des Editions Millefeuille sont solides : elles ont 10 ans !


En 10 ans de belles collaborations, les pierres de taille et les murs de soutien ont été créés, et 65 albums et romans ont investi le rez-de-chaussée de la maison (d'édition).

Millefeuille s'est toujours auto-financée. La création de la maison n'a été soutenue par aucune aide.
La DRAC et la Région Bretagne ont soutenu la réalisation de 6 livres et la présence sur quelques salons nationaux ces dernières années.
=> Pour le reste, ce sont nos seules économies et notre enthousiasme qui ont contribué à en faire ce que c'est devenu aujourd'hui :)

Je sais à présent bien davantage où je vais !

Et je sais aussi que le public est là, bien plus nombreux qu'au premier jour ;)


Le Grand Projet d'Emile et Feuille, c'est donc un vaste chantier de construction dont je suis le maître d'œuvre.

En voici le programme :

Renfondre et professionnaliser notre communication



– création d'une nouvelle charte graphique
Il faut recréer et réimprimer tous nos documents de communication, fabriquer de nouveaux kakémonos avec Emile & Feuille pour nos salons, et refaire le marquage de la voiture Millefeuille avec les personnages Emile & feuille.
 
– de nouveaux collaborateurs à rétribuer
La directrice éditoriale
Le graphiste-maquettiste
La rédactrice-relectrice

– Je travaille également toujours avec mes fidèles partenaires :
Le photograveur, notre "magicien des couleurs"
Le correcteur, notre "magicien des mots"
 
– renforcement de notre diffusion nationale
A l'occasion de l'arrivée d'Emile & Feuille, il est important pour lamaison de :
– faire un mailing papier attrayant pour annoncer l'arrivée d'Emile et feuille, avec le catalogue 2016 en version papier (j'y tiens, et mes libraires aussi !)
– proposer des offres spéciales plus avantageuses à nos points de vente fidèles pour valoriser leurs coups de cœur parmi nos livres (car on le sait, on ne vend bien que ce qu'on aime !)
– permettre une plus grande visibilité à nos ouvrages et à nos actions via la création d'une Newsletter performante.

L'échéance : tout va se jouer entre octobre-novembre !

Je travaille sur ce chantier depuis début 2015, et j'ai déjà embarqué bon nombre de personnes dans ce projet.
=> Le coup de pouce, il nous le faut maintenant, pour nous donner à tous les moyens de continuer sur notre lancée !


Objectif : 3 500 € pour atteindre le 1er étage !


Lancer la nouvelle collection avec Emile & Feuille.



Plus dynamique, plus moderne. En 10 ans, nous avons identifié ce qui fonctionne et plaît à nos lecteurs.
Je suis sûre qu'Emile & Feuille vous plaisent déjà et que vous avez hâte de découvrir leurs livres... nous aussi !! :)
 
Mais lancer une nouvelle collection, c'est toujours long et coûteux pour une petite maison d'édition.
En voici les étapes :
Création du concept de collection (dans la tête de la directrice de collection), c'est-à-dire combinaison entre les idées de création et la nécessaire et complexe commercialisation des livres. La concurrence est rude, avec plus de 60 000 nouveautés par an qui inondent les librairies. Il faut se faire remarquer, au milieu de cette production... ;
 
Déclinaison du concept sur plusieurs ouvrages : il s'agit de choisir les thèmes, les titres, et de définir intelligemment leur ordre et saison de parution. Suite à cela on établit un planning prévisionnel sur la collection ;
 
Création du concept d'ouvrage : il faut que chaque livre soit à la fois bien reconnaissable et adaptable aisément à chaque nouveau thème. La maquette doit être facilement déclinable. Vous ne me croire peut-être pas, mais faire simple, c'est vraiment très compliqué ! ;
 
Réalisation du premier ouvrage (le plus laborieux, car c'est là que tout se joue, donc il ne faut pas se rater !)
Les auteurs et illustrateurs se mettent au travail. Il faut les guider, les accompagner, les encourager. Cela prend souvent plusieurs mois, plusieurs versions de texte, plusieurs esquisses et crayonnés, avant les premières images couleurs qui nous font tous chavirer.

 

Pendant ce temps, dans la maison, on fait les devis exacts pour ajuster les coûts, on précise le plan de communication, on rédige l'argumentaire, on noue des contacts dans les réseaux influents pour le livre...
Dès que les textes sont bouclés, c'est le temps de la relecture, ou plutôt DES relectures, compliquées, car les nuances et subtilités d'un texte sont nombreuses et qu'on ne peut pas risquer de décourager un auteur à qui on fait retravailler trop de choses. La validation des contenus est un Grand Moment. Une sorte d'accouchement, douloureux, épuisant... on se dit qu'on ne recommencera jamais, qu'on n'en aura pas le courage... et puis un autre livre est là, sur le planning, à nous attendre, et on s'y plonge à nouveau avec délectation.

 
Fabrication du livre (le plus coûteux, très risqué aussi, car on parie sur un nombre d'exemplaires et qu'il faut bien l'estimer).
Nos imprimeurs sont des partenaires plutôt que des prestataires. J'attends d'eux des conseils, des points de repère, une compréhension particulière de nos projets.
J'assiste à la très grande majorité des tirages, en direct. C'est tellement extraordinaire de pouvoir assister à l'impression d'un livre ! Même au bout du 65e, ça fait toujours le même effet. On va jusqu'au bout du suivi, jusqu'aux infimes retouches de couleurs (même si nous sommes ensuite seuls à les voir...)

Commercialisation (c'est souvent là que le bât blesse...)
J'ai passé les 4 premières années de Millefeuille à visiter les librairies une par une, secteur par secteur. J'ai cru un temps qu'un poste de commercial au sein de la maison me permettrait de me consacrer pleinement à la création, mais... pour un commercial en interne, ce ne sont plus 6-8 nouveautés par an qu'il faut éditer, mais le triple. Ces nouveautés, il faut non seulement les créer, mais aussi les financer et en assurer la promotion. Ma journée ne fait toujours que 24h, hélas... ;-)
Je ne suis pas adepte de la surproduction, alors je suis revenue à mes 6-8 titres par an, ce qui enrichit déjà largement le catalogue (et remplit mon garage). J'émets les factures quand je vends des livres, des avoirs quand on m'en retourne ; je contrôle les stocks et les réapprovisionne ; j'essaie de faire les relances de temps en temps ; je prépare des colis, je contacte les transporteurs et j'effectue des allers-retours à la plateforme-courrier. Le samedi je prépare le matériel et le stock pour le salon du dimanche... Accessoirement, le vendredi soir, je fais du rangement et du ménage dans les bureaux, parce que sans méthode, à ce rythme-mà, on ne peut pas s'en sortir !! 

Vie du livre (c'est le Temps des Surprises)
Quand les premiers albums d'Emile & Feuille paraîtront, il faudra adresser des exemplaires en "services de presse" aux journalistes, blagueurs et autres chroniqueurs, précieux pour assurer une certaine visibilité aux livres. Il faudra aussi contacter la presse locale pour qu'elle écrive un article sur les auteurs. Des mailings partiront de manière ciblée vers les médiateurs du livre. Les auteurs partiront (Virginie ! Virginie !) à la conquête des salons, et les lecteurs, à l'assaut des dédicaces ;)
Les animations pourront porter peu à peu quant à elles sur les nouveaux albums, leur genèse, leur cheminement... et inspirer les petits auteurs pour inventer de nouvelles histoires à Emile & Feuille, qui en feront un livre avec nous pour leur école. La liste n'est pas exhaustive ;)

L'échéance : les contrats se signent jusqu'à un an à l'avance !

Pour que les premiers albums paraissent au début du printemps 2016, il me faut signer les derniers contrats avant fin décembre... un retard dans le planning en entraîne tellement d'autres.

Objectif : 5 000 € pour atteindre le 2e étage !


Photogravure :

De 600 à 800 € pour 18 illustrations.

Impression d'un album d'Emile & Feuille :

Environ 3 500 € pour 2 000 exemplaires.

Droits d'auteur illustratrice :

Avance de droits, réglée avant parution du livre Emile & Feuille : 1 440 € bruts, puis 6 % de droits d'auteur.


Auteur, illustrateur, éditeur, nous investissons tous beaucoup dans notre travail.

Paradoxalement, nous ne serons rémunérés en fonction du succès du livre... donc très aléatoirement.
Les autres acteurs du livres ne sont pas mieux lotis, car leur facture peut rarement couvrir le temps réel passé, ni rémunérer leurs compétences à leur juste valeur.

Travailler dans les métiers du livre, c'est au départ une passion.

Avec les années, ça devient un véritable engagement !

Vous, lecteur, il faut vous engager aussi pour que ces beaux projets vivent :)


 

Un catalogue numérique innovant




Que serait une maison sans toiture, sans couverture ?
Je travaille du chapeau depuis de longs mois sur un catalogue en ligne au concept innovant, plus attrayant qu'une simple boutique en ligne, qui consolidera l'édifice et permettra à chacun de se procurer facilement nos livres, en tous points de la France, via son libraire de quartier ou en direct.

Combien de fois, vous, lecteurs, m'avez-vous dit :

"je ne parviens pas à trouver votre livre" ?!

Avec notre catalogue numérique, rien ne sera plus pareil : nos lecteurs pourront vérifier eux-mêmes la disponibilité d'un ouvrage, connaître sa date de parution, collecter les informations de chaque titre avant d'aller voir leur libraire habituel ou de nous commander le livre en direct - plutôt que de passer par Le Grand Méchant Loup en ligne (pour ne pas le citer).

Bibliothécaires et enseignants pourront également compléter leurs bibliographies plus facilement, avec un catalogue exhaustif, mis à jour en temps réel car il sera relié aux bases bibliographiques officielles.

Nous allons gagner du temps en référencement, tout en gagnant de la visibilité... et nos auteurs avec ! :)

J'aimerais également profiter de ce catalogue en ligne pour vous faire découvrir des merveilles chez d'autres confrères. Parce que moi aussi, j'ai mes coups de cœur et j'aimerais les partager ! Il y a tant de belles créations méconnues, surtout dans les petites maisons d'édition jeunesse...

 

Objectif : 7 000 € pour atteindre le toit !

 

En conclusion :

Actualités

  • Anne

    Anne.D, il y a 882j
  • vanessa

    Participez à un atelier enluminure personnalisé

    Vanessa.S, il y a 910j
  • Alain

    Alain.L, il y a 910j
  • Anne-Marie

    Anne-Marie.M, il y a 910j
  • Mathilde

    Mathilde.C, il y a 910j
  • Claudine

    un panier de livres pour les enfants à l'hôpital

    Claudine.P, il y a 910j
  • Elodie

    Un panier surprise de 8 livres jeunesse

    Elodie.B, il y a 910j
  • Catherine

    Catherine.G, il y a 911j
  • Anne Marie

    Anne Marie.L, il y a 911j
  • Gwenaelle

    Gwenaelle.S, il y a 911j

Echanges

Vous devez vous connecter pour réagir dans la discussion
Le porteur de projet n'a pas encore rempli la FAQ
Marjolaine.P

CCI Morbihan accompagne et soutient ce projet.

Objectif de collecte

  • Premier objectif : 3 500 €

    Premier objectif : Atteint

Les contreparties

Encouragement


Nous avons besoin du soutien de tous nos fans et lecteurs. Vous aimez ? Vous partagez ? Un très grand merci à vous et notre reconnaissance :)
A récupérer sur place
 
Un album dédicacé


Je vous dédicace l'un de mes albums au choix, avec une initiale ornée. 
EN PLUS : un lot de marque-pages
A récupérer sur place
 
Les 2 premiers albums Emile et Feuille


SOUSCRIPTION : recevez en avant-première les 2 albums
, Emile & Feuille au Grand Aquarium ET Emile & Feuille au cœur de la forêt, avec le prénom de votre enfant,  en mars 2016 ! Tarif réservé aux pré-commandes. Cartonnés format 20x20 cm.

EN PLUS : 3 cartes postales des animaux extraits des livres


A récupérer sur place
 
Un panier surprise de 8 livres jeunesse


Emile & Feuille ont sélectionné pour vous les plus beaux livres des Editions Millefeuille pendant ces 10 ans :
- 3 livres issus de nos plus belles collections
- 3 livres écrits et illustrés par des enfants, non disponibles dans le commerce

EN PLUS : une sélection d'affiches à encadrer, un lot de marque-pages tirés de nos livres et le stylo spécial 10 ans !

A récupérer sur place
 
Lot de beaux livres adultes


2 beaux-livres de photos et textes poétiques, 144 pages, dédicacés par l'auteur,  à offrir ou à s'offrir. EN PLUS : 2 cartes postales sur le thème de la ville.
A récupérer sur place
 
un panier de livres pour les enfants à l'hôpital


Vous ne souhaitez pas de contrepartie ?

Mais vous voulez nous aider et en même temps faire vraiment plaisir à des enfants ?

Votre don sera converti en un panier de :
- 8 livres pour enfants de tous les âges
- un lot d'affiches tirés des livres pour décorer le service de l'hôpital
- un message indiquant que vous êtes le donateur

EN PLUS : vous choisissez vous-mêmes le service et l'hôpital à qui sera envoyé le colis !

Si vous n'avez pas de préférence, j'adresserai votre don à l'hôpital de Lorient ou de Rennes.

A récupérer sur place
 
Participez à un atelier enluminure personnalisé



Vous aimez les dessins du Moyen Âge ? Le manuscrit médiéval vous fait rêver ?

Participez à un atelier de découverte de l'enluminure (6-7 personnes maxi par atelier) dans la grande salle de la maison d'édition et :
- recopiez ou créez votre motif sur un carré de parchemin (nul besoin de savoir dessiner)
- mettez en couleurs ce motif avec des pigments (vous fabriquerez vos couleurs)
EN PLUS : vous repartez avec une pochette de motifs et petit matériel pour recommencer chez vous !

A récupérer sur place
 
Devenez éditeur à mes côtés


EXPERIENCE EDITORIALE : je vous accueille dans mon bureau 1 journée pour :
- vivre pour de vrai une journée éditoriale dans son quotidien
- participer aux décisions du jour (choix d'une couverture, texte de 4e...)

ou à distance vous m'accompagnez dans la réalisation d'1 livre du début à la fin.

Dans les 2 cas, votre nom figurera dans le livre ! 


A récupérer sur place
 
Investir dans des sociétés comporte des risques de perte en capital et d'illiquidité. Répartissez bien vos investissements et n"investissez que l'argent dont vous n'avez pas besoin immédiatement.